Rayonnement solaire

UVA et UVB

Coups de soleil et insolations

L'ophtalmie des neiges


Le rayonnement solaire augmente en altitude et il est impératif de s'en protéger:

  • Port de lunettes adaptées

  • Protection de la tête

  • Crème solaire sur toutes les parties à l'air libre


Les UVA et UVB

Le rayonnement solaire atteignant la Terre est constitué d'UVA et d'UVB. Ils se propagent par diffusion et par réflexion (80% sur la neige, 20 % sur le sable, 3% sur l'herbe).

Suite à la diminution de leur trajet dans l'atmosphère, la puissance des UVA et UVB progresse de 4% tous les 300 m. Leur force de frappe est également fonction de l'angle d'attaque: les UVB sont ainsi nuls quand le soleil est à plus de 30% du zénith et leur puissance est maximum entre 11 h et 14 h.

 

Les UV sont plus agressifs en montagne

 

L'intensité du rayonnement solaire augmente ainsi de 1.5x à 2000 m et de 2.5x à 4000 m. La présence d'une surface neigeuse accentue encore cet effet de l'atitude de par la réverbération. Il ne faut pas compter sur un ciel couvert pour se protéger puisque celui-ci ne joue que peu le rôle de filtre. En effet, bien que les UV soient à peu près stoppés par certains nuages (alto-cumulus), les cirrus n'ont aucune efficacité. Le brouillard, quant à lui,  laisse passer 50% du rayonnement. Il est donc nécessaire de se protéger, en montagne, même par temps couvert.

En haute altitude, par temps couvert, il est fréquent que l'on se trouve dans la couche supérieure du nuage. Il y règne un rayonnement intense par diffraction lumineuse. Les risques sont donc encore plus importants que par beau temps.

 


Coups de soleil  & insolations

Tout le monde sait se protéger. Les méchants coups de soleil arrivent pourtant fréquemment en haute altitude. Il est nécessaire de se couvrir complètement (crème ou vêtements) et contrecarrer l'envie de se dévêtir, sans se crémer, durant l'effort. Lors de notre sortie au Mont-blanc, bien que nous ayons tous fait attention, aucun d'entre nous n'y a échappé.

Le seul moyen d'éviter l'insolation est le couvre-chef.

 

L'ophtalmie des neiges

L'opthalmie des neiges survient lors de l'absence du port de lunettes ou lorsque celles-ci n'ont pas été conçues pour les rayonnements extrêmes. Elle consiste en une atteinte de la cornée, très désagréable, qui demande un traitement immédiat.

Sans réelle gravité, elle guérit généralement en 48 h et ne laisse pas de séquelles. En cas de suspicion d'une atteinte de la cornée, il faut absolument réduire au minimum la durée d'exposition dans les prochaines 24 heures puisque les lésions s'additionnent durant ce laps de temps.

 

Les signes

La nuit ou le lendemain matin, il est perçu une sensation de sable sous les paupières allant jusqu'à la brûlure. Elle est accompagnée de paupières rouges et gonflées. L'exposition à la lumière devient source de larmes et de douleurs et la vue est voilée dans la pénombre.

Il faut distinguer les stades mineur et aigu. Tant le premier est léger, tant le deuxième peut se révéler extrêmement dangereux.

 

Traitement

Rester dans le noir et calmer la douleur par des compresses froides au thé noir.